Actions culturelles portées par Guillaume de Chassy
Ces propositions s’adressent aux chanteurs et instrumentistes classiques et Jazz.
Possibilité d’actions en lien avec l’école de musique ou le conservatoire proche du lieu de la représentation

  1. Présentation du processus de réappropriation musicale des lieder de Schubert : réharmonisations, distorsions rythmiques, ouverture à l’improvisation etc.
    Il s’agit ici de découvrir, étape par étape, le « mode d’emploi » de la création d’ Un Voyage d’Hiver .
  2. Travail d’improvisation à partir de fragments schubertiens : motifs mélodiques, parties d’accompagnement etc.
  3. Comment initier initier et développer une improvisation à partir d’éléments simples.
    Ce travail s’effectuera oralement, sous forme de jeux collectifs, pour aiguiser les réflexes de l’oreille et la mémoire.
  4. Conférence musicale tout public: « Classique et Jazz: jeux sans frontières ». De 1917 à 2017, comment les compositeurs classiques s’inspirent du Jazz et comment les Jazzmen recyclent le Classique. Une présentation illustrée par 50 extraits sonores, tirés de références discographiques ou joués en direct.

Actions culturelles portées par Noëmi Waysfeld
Ces propositions s’adressent à des chanteurs ou comédiens, amateurs ou professionnels.

  1. Prise de conscience, prise de confiance :
    La timidité, la fatigue, le stress, autant d’éléments qui altèrent notre voix parlée. Le travail de la voix chantée permet de comprendre comment et pourquoi nos émotions et nos maux altèrent notre voix, nous aidant ainsi à mieux la maîtriser et à lui faire davantage confiance.
    – travail du souffle
    – la posture
    – la voix déclamée, l’articulation
    – vibrer, se régénérer
    – chanter ensemble
  2. Travail de recherche d’interprétation autour des lieder de Schubert : “choisir” une voix selon l’humeur du lied, s’appuyer sur le texte
  3. Pistes d’ateliers pour des enfants (école primaire) ou public familial :
    – Essayer de parler un texte à mi voix, mettre du souffle dans la voix, chuchoter…
    – Déclamer un texte, le dire très lentement, puis très rapidement en essayant de se faire entendre par tout le monde.
    – Chanter une petite chanson en essayant de mettre la voix « dans le nez »,comme si on sentait l’odeur d’un délicieux gâteau et « hmmmmm » (résonateur aigu)
    – Imiter le cris de tarzan en « tapant doucement » sur les résonateurs graves et en ouvrant bien la bouche(comme le fait véritablement tarzan!)….
    – Être sur scène, y entrer, en sortir, la traversée, s’y arrêter.
    – Regarder le public et se laisser voir par le public.
    – Se concentrer et rester concentré.
    – Prendre conscience de son corps et de sa respiration, de l’espace et de ses partenaires. Être seul et être ensemble.
    – Apprendre, répéter et retenir un texte, un ensemble de mouvements ou un parcours dans l’espace.
    – S’adresser au public en parlant ou en chantant.
    – Se faire entendre, se faire comprendre.
    – Comment être simplement soi ou comment composer un personnage, avec son corps, avec sa voix ; puis les modifier, les teinter d’intentions et d’émotions.
    – La scène comme espace de jeu, le jeu comme espace de liberté, la liberté de se tromper et d’inventer, de créer des personnages, des histoires, des dialogues.
    – Improviser pour être ouvert à ce qui se passe sur scène, pour faire face à l’imprévu le jour de la représentation.
    – Respecter celui qui passe sur scène et affiner son regard de spectateur. Regarder comment font les autres pour trouver comment faire soi-même. Expliquer à l’autre comment faire en retour.
    – Un espace et un moment où l’on peut tout faire ensemble à condition que chacun ne fasse pas n’importe quoi.
    – Que le groupe devienne une force qui encourage chacun à prendre confiance en lui et à transformer le trac en plaisir de monter sur scène.

Action culturelle portée par Christian Gangneron
Contenus et pistes proposés pour des collégiens, lycéens ou comédiens Une approche théâtrale des poèmes de W. Müller. Dire la poésie, dans une dimension polyphonique. Dire
ces poèmes à la manière du slam, sur des musiques instrumentales diverses qui les décontextualisent, les amènent ailleurs.

  1. Winterreise, un monologue théâtral (E. Jelinek) travaillé à plusieurs voix et spatialisé.
  2. La Jeune Fille et la Mort : un thème qui traverse toute la culture européenne. les interférences entre la littérature et la peinture.
  3. Collaboration possible avec des professeurs d’allemands de collège et lycée pour des modules “traduire la poésie”